LA GONETTE, LA MONNAIE DES GONES

Lyon fait désormais partie des 31 villes françaises ayant une monnaie locale et citoyenne. Plus de 12 300 euros ont été changés en gonettes par plus de 400 lyonnais depuis samedi dernier, date de la mise en place de la monnaie lyonnaise. 

Les gones et la gonette
Les gones et la gonette, (Crédit Photo France 3 Rhône-Alpes)

D’étranges billets verts apparaissent dans le portefeuille des lyonnais depuis le samedi 7 novembre. La gonette a pour objectif de dynamiser et promouvoir le commerce local, écologique, humain et social de la ville de Lyon. « Elle permet de soutenir des acteurs de la région lyonnaise, choisis collectivement, comme ceux qui ont de la valeur pour nous tous, c’est à dire ceux qui ont une démarche soit écologique, soit sociale », explique Nicolas Briet, responsable de la communication. L’idée est donc d’encourager un esprit local et développer une démarche  écocitoyenne. Le projet a vu le jour grâce à une association qui porte le même nom, avec le soutien de la région Rhône-Alpes et de la Ville de Lyon. Assez discrets sur la capitalisation de cette opération, les initiateurs du projet ont réussi à dépasser leur objectif initialement fixé à 20 000 euros, en réunissant près de 22 153 euros. Cette somme a permis la fabrication des 150 000 gonettes mis en circulation.

(Source vidéo, http://www.lagonette.org)

Concernant le taux de change, le calcul est vite fait. Un euro vaut une gonette.  16 comptoirs de change au total sont mis à la disposition de toute personne désirant adhérer à la gonette. Les billets peuvent être dépensés dans certains commerces associés au projet. Quelques épiceries, restaurants et associations ont déjà commencé à mettre en place les moyens nécessaires pour lancer le projet dans leurs établissements.

« IL FAUT ESSAYER DE REDONNER DE LA VALEUR A LA MONNAIE »                                                                                  

Donald Siafalg, co-gérant du bar restaurant « La Fourmilière » :

Donald Siafalg: La gonette
Donald Siafalg: La gonette « est une monnaie qui a une éthique »

Que pensez-vous de l’utilisation de la gonette? 

« C’est une monnaie qui a une éthique, pour y adhérer il faut respecter certaines valeurs humaines, environnementales et écologiques. En plus d’avoir une valeur éthique, elle permet de faciliter l’échange humain, ce que l’euro ne fait pas, du moins pas pour l’instant »

Quels moyens sont nécessaires pour mettre en application ce projet?

« Nous allons bientôt le mettre en application, mais c’est encore un peu compliqué concernant comptabilité et de l’organisation. Il nous faudrait une double caisse. Nous n’avons pas encore tous les détails, mais nous allons recevoir quelqu’un cette semaine pour nous expliquer toutes les mesures à prendre pour la mise en place du projet. Nous verrons ensuite comment ça va évoluer ».

QUEL AVENIR POUR LA GONETTE ?

Le projet a d’ores et déjà rencontré un grand succès. La fête de lancement a eu lieu sur la péniche Le Fargo, non loin de la place Bellecour. Plusieurs commerçants vendaient fièrement leurs produits, et se faisaient payer en gonettes. Boissons, denrées alimentaires, accessoires de mode, les Lyonnais ont pu faire leurs emplettes en utilisant cette monnaie qui leur est propre.

(Source vidéo, Télé Lyon Métropole)

« Le jour du lancement du projet, nous avons récolté 700 gonettes, donc l’équivalent de 700 euros », confie Donald Siafalg. « Je sais qu’il y a 40 entreprises en tout qui participent au projet, ce qui  me semble assez faible pour un projet aussi vaste et pour une région comme celle-ci qui bouge beaucoup économiquement parlant. Je pense qu’il y a encore une grosse partie à travailler, notamment la recherche d’entreprises qui veulent bien s’engager. Je ne peux vous cacher que je suis pour l’instant un peu sceptique. Je sais néanmoins que c’est un projet à long terme et que c’est très compliqué de changer les habitudes des gens »,  ajoute-t-il.

Si les Lyonnais étaient enthousiastes samedi 7 novembre lors du lancement du projet, passé cette date, ils se posent beaucoup de questions sur la nécessité d’une monnaie locale. « Les gens sont tout excités à l’idée de découvrir cette nouvelle monnaie, car c’est tout nouveau et tout beau »,  précise Alain, commerçant lyonnais. « Ça part d’une bonne intention, mais sur le principe ce n’est pas quelque chose qui me séduit. J’estime que la philosophie de créer des monnaies locales n’est pas bonne pour la cohésion d’un pays. Le but est de rapprocher les gens, mais je pense que ça les divisera encore plus, car tout le monde n’adhère pas à ce projet et ça incitera à la création de deux groupes de personnes : ceux utilisant la gonette et les autres », conclue-t-il.

A Lyon, nombre de consommateurs ignorent encore ce qu’est la gonette et en quoi consiste le projet. D’autres ne voient pas l’utilité d’instaurer une monnaie locale.  Une grande partie des Lyonnais trouvent donc ce projet ambitieux et intéressant. Tout en restant tout de même sceptiques quant à l’utilisation de la gonette dans leur Métropole.

LA MONNAIE LOCALE, UN PHÉNOMÈNE DE MODE?

La France compte désormais 31 monnaies locales en circulation. Après le lancement de l’abeille en 2010 à Villeneuve-sur-Lot, Lyon suit le courant avec la gonette qui devient la 31e monnaie locale de l’hexagone. Pour Alain, commerçant lyonnais, Lyon a voulu suivre la « mode ». Selon lui, il n’y a pas grand intérêt à mettre en circulation une monnaie parallèle.

« C’est une idée louable », dit Martin Durigneux, président de l’association écologique Anciela. « Je pense que le défi de toucher une diversité importante de lyonnais est un défi difficile à relever. Espérons qu’ils réussissent ! Une monnaie locale n’a de valeur que si un nombre important de locaux s’en sert. Je compte d’ailleurs m’en procurer.  Nous apportons notre soutien à l’association La Gonette : communication, mise en réseau… pour qu’elle réussisse. Cela pourra renforcer les acteurs économiques solidaires et écologiques. Cela prendra du temps, ce ne sera pas instantané, » conclut-il. La gonette atteindra-t-elle son objectif ? Pour l’instant les Lyonnais ont des avis très partagés.

Anne Glory NKA

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. gloryanne dit :

    image à la une: crédit photo: smash-marketing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s